Jean-François Cottier, Renée Lambert-Brétière
-A +A

A la recherche d'un signe perdu: Jean-Baptiste de La Brosse, s.j., Eléments de langue montagnaise (1768)

Ce livre propose la première édition de la grammaire latine de la langue innue (montagnais) réalisée en 1768 par le jésuite Jean-Baptiste de La Brosse. Le texte (latin), établi et traduit en français, est complété par un riche appareil de notes sur la langue innue.

Ce commentaire met en perspective la description du Père de La Brosse à partir des connaissances typologiques actuelles sur l'innu ancien et contemporain, tandis que l'introduction replace le travail du jésuite dans le contexte de la linguistique missionnaire en Nouvelle-France. Témoignage unique sur l'état de cette langue nomade au milieu du XVIIIè siècle, cet ouvrage devrait donc intéresser aussi bien les spécialistes de linguistique autochtone que tous ceux que le latin ou l'histoire de la Nouvelle-France concernent. 

Les auteurs:

Jean-François Cottier est professeur de latin à l'Université Paris- VII Diderot et professeur associé à l'Université de Montréal. Spécialiste de littérature latine du Moyen âge et de la Renaissance, il s'est intéressé en particulier à la linguistique missionnaire. 

Renée Lambert-Brétière est professeure de linguistique à l'Université du Maryland (Compté de Baltimore) et membre associée du Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones (CIERA). 

Mots clés >