Vous êtes ici

Dé-lyr
-A +A

Décentrements lyriques

Co-responsables: Marik Froidefond et Dominique Rabaté

Depuis 2013, « Décentrements lyriques » a établi les bases d’un travail interne, en constituant le réseau de ses chercheurs (impliqués aussi dans d’autres axes) et de ses  doctorants, afin de trouver les thèmes et les questions aptes à promouvoir des associations à des réseaux internationaux et des thématiques de travail avec d’autres équipes de recherche sur la poésie.

Dans les actions menées, on retiendra :

  • le partenariat pour le colloque « Les Facultés de juger IV : Critique et poésie », Paris Diderot, 9-10 novembre 2016 (26 intervenants), ponctué par une soirée de lecture de poésie. L’ensemble des interventions sera mis à disposition sur le site à l’automne 2018.
  • plusieurs volumes de la collection « Textuel » portant sur la poésie :     

      Capitale de la douleur de Paul Eluard : à la lueur de la jeunesse, dirigé par Aurélie Foglia et Laurent Zimmermann, février 2.                    

      Quelle parole a surgi près de moi. Du mouvement et de l’immobilité de Douve d’Yves Bonnefoy, dirigé par Aurélie Foglia, Marik Froidefond et Laurent Zimmermann, janvier 2016.

      Que reste-t-il de la beauté ?, dirigé par Marik Froidefond et Dominique Rabaté, juin 2016.

      Formes de l’action poétique, dirigé par Marik Froidefond et Delphine Rumeau, janvier 2017.

  • la collaboration avec Delphine Rumeau (Toulouse Jean Jaurés) pour la publication d’un ouvrage collectif sur le tombeau en poésie et dans les arts (à paraître aux PUR en 2018)

 

L’axe peut maintenant s’engager pleinement dans des actions propres et des partenariats, au sein de CERILAC et de la COMUE.

Les activités de l’axe consistent en :

  • un séminaire interne avec deux séances annuelles à partir de 2018, qui donne une régularité aux invitations déjà faites les années précédentes : Lucie Bourassa (Université de Montréal) en mai 2015 ; Nathalie Koble (ENS Ulm) en mars 2017 ; Jonathan Culler (Cornell University) en avril 2018 et Jean-François Puff (Université de saint-Étienne) en novembre 2018. Présentation de leurs travaux par les invités et discussion collective.
  • l’intégration en 2017 dans le réseau CIEL (Chercheurs Internationaux en Études Lyriques), rattaché à l’Association ISNL (International Network for the Study of Lyric), avec des projets européens sur le lyrisme.
  • la mise en place d’un programme de travail sur la circonstance lyrique. Une journée d’étude y sera consacrée en 2019, organisée par les doctorant-e-s de l’axe.
  • la mise en place d’un projet avec Paris 3 (Jean-Michel Maulpoix, Henri Scepi, Aurélie Foglia) sur l’élégie, sous le titre « À quoi pense l’élégie ? ».
Mots clés >