Vous êtes ici

-A +A

TEXTUEL

La revue Textuel et les Cahiers Textuel sont deux publications périodiques de l’UFR de Lettres, arts et cinéma (ex-UER Sciences des textes et documents).

La revue est fondée en 1976 sous le nom de 34/44, d’après la localisation de l’UER Sciences des textes et documents sur le campus de Jussieu. La directrice de publication est Julia Kristeva. La moitié du comité de rédaction est composée d’étudiants ; ceux-ci prennent entièrement en charge le secrétariat de rédaction. La revue réserve aussi une place importante à leurs travaux.

En 1984, la revue prend le nom de Textuel, inspiré du nom de l’UER. Un an plus tard, sont créés les Cahiers Textuel, consacrés à une œuvre littéraire mise au programme de l’agrégation de lettres modernes et, par la suite, des concours d’entrée aux Écoles normales supérieures. Revue et cahiers sont successivement dirigés par Julia Kristeva, José-Luis Diaz, Éric Marty et Carine Trevisan.

Textuel publie chaque année un ou plusieurs numéros à thème traitant d’une question théorique ou d’esthétique littéraire : Dire, voir, écrire : le texte et l’image (n° 6, 1979) ; Noms propres (n° 7, 1980) ; Dire la crise/Penser la crise (n° 19, 1986) ; Images de l’écrivain (n° 22, 1989)… Les Cahiers Textuel recueillent des études monographiques consacrées à une œuvre littéraire mise au programme des concours — Les Hymnes de Ronsard (n° 1, 1985) ; Lire Maurice Scève (n° 3, 1987) — ou objet d’un séminaire de recherche : L’Appropriation de l’oral, de Sumer à Lacan (n° 7, 1989)…

La coordination des numéros est confiée aux différentes équipes de recherche, ce qui permet à ces deux publications complémentaires de représenter dans sa diversité l’activité de l’UFR.

Malgré une diffusion modeste, Textuel et les Cahiers Textuel accueillent des contributions signées de grands noms de la critique et de la théorie littéraires, et plus généralement des sciences humaines.

En 2014, Textuel change de formule, sous la direction de Laurent Zimmermann. Tout en restant la revue de l’UFR Lettres, arts, cinéma, elle est désormais prise en charge par les éditions Hermann. La revue publie un numéro par an, composé de trois rubriques : un grand entretien, un bref cahier de « Travaux en cours » ; entre les deux, un dossier conçu pour transmettre non seulement aux spécialistes mais aussi au grand public cultivé les questionnements qui sont ceux de la recherche en littérature ou en esthétique aujourd’hui : L’Anticipation (nouvelle série n° 1, 2014), Pornographiques (n° 2, 2015), Que reste-t-il de la beauté ? (n° 3, 2016)…

En même temps que la revue continuent à paraître les Cahiers Textuel, issus de colloques importants, de journées d’études liées aux concours ou encore de projets spécifiques des chercheurs de l’UFR : Dans la solitude de Bernard-Marie Koltès (2014) ; Critique et violence (2014) ; Manoel de Oliveira. L'invention cinématographique à l'épreuve de la littérature (2015)…

« Il s’agissait de commencer. Il s’agit de continuer » (34/44, n° 1, 1976). Textuel continue avec une nouvelle équipe de direction composée de Sylvie Patron, Hélène Baty-Delalande et Yannick Séité, et assistée d’un comité de rédaction et d’un comité scientifique renouvelés.

Sylvie Patron

pour l’équipe de direction de Textuel

Novembre 2018

À lire : Yannick Séité et Sylvie Patron (dir.), Textuel. Une anthologie, Paris, Hermann, coll. « Revue Textuel » (hors-série), 2019, 314 p. 

Mots clés >
Vignette Logo Textuel

Organigramme

Derniers numéros

Articles en ligne