Vous êtes ici

THELEME
-A +A

Thélème

Co-responsables: Guiomar Hautcoeur et Florence Lotterie

L’axe de recherche « Littérature et sciences humaines de l’Antiquité aux Lumières » , s’efforce de présenter une approche contemporaine d’objets littéraires et esthétiques anciens, de l’Antiquité aux Lumières, à partir de l’apport des sciences humaines. Nous travaillons à resituer dans l’histoire des temps modernes le corpus classique, et à mesurer l’importance des « monuments » de la littérature du passé. Mais, conformément aux principes fondateurs du CERILAC, nous adoptons sur les œuvres anciennes un point de vue actuel, inspiré par les préoccupations et les problématiques du monde d’aujourd’hui. Notre champ d’investigation est immense : il couvre l’Antiquité, l’époque médiévale, l’humanisme de la Renaissance et de l’Âge classique, mais aussi le mouvement des Lumières. 

Nous sommes avant tout des littéraires, des historiens de la littérature. Mais nous n’écartons aucune des nouvelles méthodes issues des sciences humaines : philosophie, linguistique, psychanalyse, anthropologie, sociologie… Nous nous employons en outre à croiser sous toutes les formes possibles notre culture littéraire avec d’autres domaines du savoir, comme la politique, la médecine ou le droit. Quel que soit notre angle d’approche, nous revendiquons le point de vue de la modernité et une interaction féconde entre les œuvres du passé et les modèles de pensée les plus contemporains. Articulées sur l’Histoire, nos recherches visent à l’élaboration de théories critiques et opératoires.

L’axe de recherche « Littérature et sciences humaines de l’Antiquité aux Lumières »  est principalement animé par Jean-François Cottier, Pascal Debailly, Florence Dumora, Florence Lotterie, Guiomar Hautcoeur, Maria Manca, Martial Martin, Anne Paupert, Yannick Séité, Emmanuelle Valette et Jean Vignes. Il s’appuie en 2016/2017 sur plusieurs séminaires, le séminaire de métrique latine en présence de Jean-Louis Charlet, le séminaire Expériences mystiques, énonciations, représentations et réécritures co organisé par trois doctorants encadrés par Jean-François Cottier et  le séminaire Discours des corps de l’Antiquité aux Lumières.

Ce dernier projet se veut représentatif des chercheurs du CERILAC travaillant sur les époques anciennes. Il a cependant une visée pluridisciplinaire et interdisciplinaire susceptible d’intéresser des spécialistes de la modernité et de l’âge contemporain. Par discours des corps nous entendons à la fois discours qui émanent des corps et discours sur les corps : inscription du corps du locuteur dans l’énonciation, description des corps comme symptômes de phénomènes psychiques ou moraux, mais aussi politiques, corps souffrant, corps polémique agresseur ou agressé, corps de l’acteur, corps adulés, érotisés, méprisés… Nous pouvons ainsi réunir sous une dénomination synthétique beaucoup de nos recherches actuelles, éclairer la littérature grâce à l’apport des sciences, notamment de la médecine, et inversement travailler en littéraires sur des corpus ordinairement considérés comme techniques ou scientifiques. Nous voudrions par exemple mettre en évidence la part de la rhétorique et de la poétique dans les traités purement scientifiques, mais aussi réfléchir sur la sémiologie corporelle des phénomènes psychiques ou moraux, la misogynie, l’émergence littéraire du désir féminin, la catharsis comique, le lyrisme et la voix, l’anthropologie des passions et des péchés capitaux, l’anthropomorphisme, la parrêsia… Cette réflexion sur les discours des corps s’appuie en outre sur l’iconographie et toutes les formes d’illustration. Elle est ainsi ouverte aux approches de l’esthétique et de l’histoire des arts.

Programme 2018-2019:

Séminaire commun THELEME

« Le discours des corps de l’Antiquité aux Lumières »

Discours des corps de l’Antiquité aux Lumières est un projet de recherche à visée pluridisciplinaire et interdisciplinaire. Par discours des corps, nous entendons à la fois discours qui émanent des corps et discours sur les corps : inscription du corps du locuteur dans l’énonciation, description des corps comme symptômes de phénomènes psychiques ou moraux, mais aussi politiques, articulation des expériences corporelles et de leurs représentations dans la littérature (y compris comparée), les sciences humaines, les arts. Le projet intègre l’apport des sciences humaines (philosophie, histoire, linguistique, psychanalyse, anthropologie, sociologie) et de certaines de leurs inflexions problématiques en termes de genre.

 

Les séances ont lieu à 18h en salle 681C

  • 14 novembre 2018 : Yannick Séité (Paris-Diderot) : « Prostitution et art d’écrire au 18e siècle »
  • 5 décembre 2018 : Ariane Bayle (Littérature et médecine, 16e siècle, U. de Lyon) : « Enjeux de l’anthologie Le Siècle de vérolés. La Renaissance européenne face à la syphilis » (ed. Jérôme Million, coll. « Mémoires du corps », à paraître)
  • 6 février 2019: Yasmina Foehr-Janssens (Moyen Age et études de genre, U. de Genève, Prof. invitée) : « Corps nourris, corps mangés, corps vulnérables. Naissances et allaitements mythiques dans la littérature médiévale »
  • 20 mars 2019: Nahema Hanafi (Histoire de la médecine, 18e siècle, U. d’Angers) : « La binarité des sexes à l’épreuve des castrats : corps vils et/ou efféminés au siècle des Lumières »
  • Une séance doctorale se tiendra en mai (programme à venir).

 

Séminaire associé

« Le Moyen Age pour laboratoire. L’invention théorique de la littérature médiévale »

Atelier organisé par Florent Coste (Université de Lorraine), Nathalie Koble (ENS Paris) et Amandine Mussou (Université Paris Diderot). Soutenu par THELEME. Pour plus d'informations: https://medielab.hypotheses.org

Un jeudi par mois de 16h30 à 18h30 à l’Université Paris Diderot et à l’ENS Paris. 

Calendrier des séances : https://medielab.hypotheses.org/98

 

Autres manifestations

« Antiquité territoire des écarts. Pour une Antiquité-monde : La Grèce, Rome et les autres »

Organisé par Carole Boidin, Tristan Mauffrey, Maxime Pierre et Antoine Pietrobelli. Pour plus d'informations cliquez ici.

Mots clés >